La perfection

samedi 31 décembre 2016
par  François DART
popularité : 61%


Il était une fois un homme parfait et une femme parfaite qui se rencontrèrent.

Après s’être fait la cour, ils se marièrent ; leur union était bien sûr parfaite.

Une nuit de réveillon de Noël, ce couple parfait conduisait sa voiture parfaite le long d’une route déserte lorsqu’ils remarquèrent quelqu’un en détresse sur le bord de la route.

Envoyé par Marieta


Étant parfaits, ils s’arrêtèrent pour apporter leur aide.

La personne en détresse était le Père Noël, avec sa hotte remplie de cadeaux.

Ne voulant pas que des milliers d’enfants soient déçus une veille de Noël, le couple parfait pris le Père Noël et ses jouets à bord de la voiture parfaite et l’accompagnèrent pour la distribution des cadeaux.

Malheureusement, à cause du mauvais temps, le couple parfait et le Père Noël eurent un accident.

Seulement l’un d’entre eux survécu cet accident.

Lequel ?

(Voir la solution ci-dessous.)

Continuez de descendre.

La femme parfaite a survécu !!!!.

En fait, c’est la seule personne de cette histoire qui existe vraiment.

Tout le monde sait bien que le Père Noël et l’homme parfait n’existent pas.

NB : Les femmes s’arrêtent de lire à partir d’ici, c’est la fin de la blague. Les hommes peuvent continuer.

Continuez de descendre

(seulement les hommes , j’ai dit !!!!)

Donc, si le Père Noël n’existe pas, pas plus d’ailleurs que l’homme parfait, la femme devait forcément conduire ... ce qui explique l’accident.

Encore un peu plus bas

D’autre part, si vous êtes une femme et que vous êtes en train de lire ceci, nous sommes en train d’illustrer une autre vérité :

Les femmes n’écoutent jamais ce qu’on leur dit !

FIN !!!!

Pour les hommes et femmes intelligents qui ont besoin d’un sourire ...

Le badge magique de Mr. Le Policier !

Un officier de police est venu à ma ferme hier. Il m’a dit qu’il a besoin d’inspecter les lieux et vérifier si je ne cultive pas de la drogue.

J’ai dit « D’accord, mais n’allez pas sur le terrain là-bas. »

L’officier très en colère me répond et dit : » Monsieur, j’ai l’autorisation du gouvernement avec moi !! En cherchant dans ses poches, l’officier arrogant retire et montre très fièrement son badge en me le mettant en pleine figure et dit : « Tu vois ce badge, il m’autorise à aller où je veux et faire ce que je veux ! Est-ce que je me fais bien comprendre ? »

Je ne m’oppose pas et retourne à mes tâches agricoles.

Peu de temps après, on peut entendre le policier hurler et appeler au secours.

J’ai levé la tête et aperçut un taureau qui lui courait derrière et l’agent qui était terrifié.

J’ai donc lancé mes outils, couru jusqu’au terrain et hurlé :

" Ton badge, montre-lui ton putain de BADGE !… "

Parce que la vie nous cache pleins de surprise ... 



Commentaires