L’hymne à Cô-Pinard

mardi 26 février 2019
par  Louis BOUTEL
popularité : 20%


Paroles de la chanson Salut à Co-Pinard par Carnaval de Dunkerque

Salut à Cô-Pinard

Salut à ta mémoire

Là-haut tout près d’Jean Bart

C’est ta gloire

Tant d’années à nous guider

Tant de masques à aimer

A c’t’heure nous voilà tout en pleurs

En bas de page, fichier à télécharger ...

CHANSONS CHANTS MUSIQUES DE CARNAVALS

Cantate à Jean Bart

La Cantate à Jean Bart a été écrite et chantée pour la première fois à l’occasion de l’inauguration de la statue de Jean Bart par David d’Angers place Jean Bart à Dunkerque le 7 septembre 1845.

Elle est dédiée à « son Altesse Royale l’Amiral Prince de Joinville ».

Les paroles sont de Joseph Fontemoing et la musique de David Riefenstahl.

La Cantate à Jean Bart, véritable « hymne » dunkerquois. Le soir de la Bande de Dunkerque, la foule des « carnavaleux » se retrouvent devant la statue du héros dunkerquois. À genoux, les bras tendus vers le ciel, ils entonnent le premier couplet et le refrain de la Cantate à Jean Bart.

Paroles

Jean Bart, Jean Bart, salut à ta mémoire

De tes exploits, tu remplis l’univers ;

Ton seul aspect commandait la victoire,

Et sans rival tu régnas sur les mers.

Jusqu’au tombeau France Mère adorée,

Jaloux et fiers d’imiter sa valeur,

Nous défendrons ta bannière sacrée,

Sur l’océan qui fut son champ d’honneur. (bis)

.

Jean Bart, Jean Bart, la voix de la patrie

Redit ta gloire et ton nom immortel

Et la cité qui te donna la vie

Erigera ta statue en autel (bis)

.

Enfant du peuple, il conquit sa noblesse

Par son épée… ô glorieux destin.

Et cette épée, aux jours de la détresse,

Sauva la France, en lui donnant du pain.

Un feu sublime, embrasait son courage ;

La hache au poing, affrontant le trépas,

Il s’élançait, terrible à l’abordage,

Tel un lion au milieu des combats. (bis)

.

Découvrons-nous, sculpté par le génie

Jean Bart revit dans ce bronze éloquent.

Et toi qui fus l’idole de sa vie,

Son glaive encore, ô France ! te défend

Si l’ennemi qui pâlit à sa vue,

Dans son délire osait nous outrager,

Du piédestal, qui porte sa statue

Il descendrait armé pour nous venger. (bis)

Partition

cantate à jean bart

CHANSONS CHANTS MUSIQUES DE CARNAVALS

Salut à Cô-PinardSalut à Cô-Pinard,

salut à ta mémoire

Là-haut, tout près d’Jean Bart,

c’est ta gloire,

Tant d’années à nous guider,

tans de masques à aimer

A c’t’heur’ nous voilà tous en pleurs.

Jean Minne (1921-1988),

sapeur-pompier de son état, était une figure incontournable du carnaval de Dunkerque, au cours de le seconde moitié du XXe siècle.

Sous le nom de Cô-Pinard II il a été le tambour-major de la « bande » de Dunkerque de 1960 à sa mort en 1988.

Respecté de tous les carnavaleux, accompagné de sa cantinière, le « Cô » marchait fièrement en tête de la bande, guidant la « musique » avec fermeté, suivi par la foule des « masques. »

D’un geste autoritaire, il provoquait les « chahuts » toujours à bon escient. À la fin de la bande, il n’avait pas son pareil pour conduire des « rigodons » effrénés, qui duraient parfois plus d’une heure, autour du podium installé au pied de la statue de Jean Bart.Quittant son bel uniforme de grognard, il se déguisait parfois en petite fille vêtue d’une tenue de Vichy rouge, pour se joindre aux carnavaleux qui venaient le chercher à la caserne des pompiers après la bande pour faire la tournée des cafés, ou pour faire la bande à Bergues.Depuis 1992 une rue du quartier de la Citadelle à Dunkerque porte son nom.

Plaque de rue Cô Pinard II en Citadelle.

À l’hôtel de la Communauté urbaine de Dunkerque, une grande mosaïque représentant le carnaval de Dunkerque, on le voit au premier plan en tambour major.

Un hymne dédié à Cô-Pinard, l’Hommage au Cô a été composé après sa mort par Pascal Caulier, et interprété par « les Prout » du carnaval de Dunkerque.

La mélodie est une reprise de l’Amazing Grace. Il est depuis repris en chœur, avant la « Cantate à Jean Bart », à la fin de chaque rigodon et dans les bals du carnaval :

Le chat noir

Je cherche fortune au retour du chat noir

et au clair de la lune, à Montmartre le soir

Monsieur l’curé, fais moi crédit,

n’aies donc pas peur

j’paierai samedi, si tu n’veux pas me confesser

j’te fous la tête dans l’bénitier.

Paroles de Le Chat Noir

La lune était sereine

Quand sur le boulevard,

Je vis poindre Sosthène

Qui me dit : Cher Oscar !

D’ou viens-tu, vieille branche ?

Moi, je lui répondis :

C’est aujourd’hui dimanche,
Et c’est demain lundi …

Refrain :

Je cherche fortune,

Autour du Chat Noir,

Au clair de la lune,

A Montmartre !

Je cherche fortune ;

Autour du Chat Noir,

Au clair de la lune,

A Montmartre, le soir.

.

La lune était moins claire,

Lorsque je rencontrai

Mademoiselle Claire

A qui je murmurai :

Comment vas-tu, la belle ?

– Et Vous ? – Très bien, merci.

– A propos, me dit-elle,

Que cherchez-vous, ici ?

Refrain

La lune était plus sombre,

En haut les chats braillaient,

Quand j’aperçus, dans l’ombre,

Deux grands yeux qui brillaient.

Une voix de rogomme

Me cria : Nom d’un chien !

Je vous y prends, jeune homme,

Que faites-vous ? – Moi… rien…

Refrain

La lune était obscure,

Quand on me transborda

Dans une préfecture,

Où l’on me demanda :

Etes-vous journaliste,

Peintre, sculpteur, rentier,

Poète ou pianiste ? …

Quel est votre métier ?



Documents joints

l'hymne à Co Pinard
à télécharger et surtout à écouter, émotion garantie ...